top of page

Le TAO KUNDALINI est un mélange de deux techniques : indienne et chinoise.

L’Inde et le Tibet ont mis au point des techniques sexuelles appelées  KUNDALINI. L’Occident s’est intéressé ces dernières années à la kundalini dans la recherche d’intégration des impulsions sexuelles dans leur développement spirituel.

En Chine, le Tao a élaboré des pratiques sexuelles pour sauvegarder la vie, la santé, la longévité et atteindre l’immortalité. Les principes du Tao kundalini et du Taoïsme sont en plusieurs points identiques. Ils cherchent à réunir les contraires : l’homme et la femme, à vivre les expériences de la vie incluant la sexualité comme point de départ vers la spiritualité et comme point final vers la vérité.

La voie taoïste et la voie du tao kundalini sont différentes dans leur langage, leur symbolique et leurs méthodes et pratiques pour accomplir l’union du corps, du mental et de l’esprit. Les deux voies considèrent la maîtrise de la sexualité comme moyen essentiel pour atteindre l’illumination dans le corps. Dans les deux méthodes, la conservation de la semence (sperme) est considérée bénéfique pour la vie.

Pour la voie Tao kundalini intérieure, la semence ou le sperme est d’une grande importance, selon Dowman :

« La semence raffinée dans le centre du cœur répand la conscience dans le corps. La perte de semence par quelques moyens que ce soit, provoque une réduction de la durée totale de la vie, et un teint pâle… La perte de la semence est comparée au meurtre de Bouddha… Après l’initiation, l’intensité du désir est essentielle pour forcer la Bodicitta (essence séminale) « LA KUNDALINI » à monter le long du nerf central (de la colonne vertébrale) ; non seulement le désir est diminué par l’orgasme, mais la volonté de trouver l’illumination est aussi temporairement perdue. »

bottom of page